Recherche Avancée
Plus d'options de recherche
nous avons trouvé 0 résultats
Vos résultats de recherche

Être propriétaire de sa résidence principale est source de résilience à défaut d’être rentable

Posté par Sophia sur 2020-03-23
| 0


Parfois, le progressisme remet en question le bon sens populaire parfois conservateur. C’est notamment le cas en ce qui concerne l’acquisition de sa résidence principale. De tout temps ou du moins depuis que le droit de propriété existe être propriétaire du toit qui protègera sa famille est l’objectif patrimonial premier du chef ou de la cheffe de famille.

Depuis toujours, la question ne se pose même pas. Le premier investissement patrimonial que l’on doit faire lorsque l’on est stable, c’est d’être propriétaire de son foyer, c’est posséder sa résidence principale. Il ne s’agit pas d’une stratégie d’enrichissement, d’accumulation de patrimoine, seulement d’une stratégie de résilience pour protéger sa famille.

Bien évidemment, l’achat d’une résidence principale n’est pas toujours chose facile et cette recherche de protection, de résilience n’est véritablement acquise qu’au terme du remboursement du crédit qui ne manquera pas d’accompagner ce projet important. Néanmoins, il s’agit depuis toujours d’un objectif majeur pour celui qui construit son foyer et cherche à  protéger sa famille.

La modernité de la période que nous vivons (et qui, je le crois est en train de se refermer) pouvait avoir tendance à remettre en question cette valeur familiale qu’est l’acquisition de sa résidence principale au profit d’une valeur financière qui vise avant tout la recherche des leviers pour s’enrichir.

Selon ces théories modernes, être propriétaire de sa résidence principale doit s’apprécier au regard de sa rentabilité financière. Bref, il convient de « calculer » s’il est financièrement rentable d’être propriétaire de sa résidence principale; Car, dans l’hypothèse d’une rentabilité médiocre, la théorie financière appliquée à l’achat de sa résidence principale veut qu’il est préférable d’affecter l’argent immobilisé dans l’acquisition de cet actif non rentable, dans l’acquisition d’un actif rentable.

C’est bien connu, la résidence principale ne génère aucun cash flow ! Quelle mauvaise gestion de gaspiller sa capacité d’emprunt (et donc sa capacité d’endettement et d’effet de levier) alors même que vous pourriez l’utiliser pour être plus riche (cf »C’est une erreur d’acheter sa résidence principale lorsque l’on veut investir dans l’immobilier locatif ! Vrai ou Faux »).

Dans cette théorie moderne, ces valeurs conservatrices de foyer, de protection de la famille et de résilience sont secondaires ; La priorité est à la maximisation de l’enrichissement.

Je crois que les moments que nous traversons sont en train de balayer ces théories modernes. Plus que jamais, dans la période d’incertitude que nous traversons, l’acquisition de sa résidence principale et le remboursement le plus rapidement possible du crédit immobilier qui y est attaché, doit être votre priorité. Il s’agit là d’une source de résilience indispensable pour pouvoir s’investir dans le long terme et encaisser l’incertitude.

Celui qui est propriétaire de sa résidence principale et qui a remboursé son crédit immobilier est relativement serein face à cette conjoncture dégradée qui menace. Que peut il lui arriver ? Perdre 40% sur ces actions en bourse ? Devoir vendre ses locatif à perte faute de locataires ou tout simplement parce qu’ils les a payer trop cher ? Peu importe, ce n’est pas très grave tant que sa famille est protégée, ces enfants ne dormiront pas dehors même s’il perd 50% ou plus sur ces placements ou investissements.

Nous avons ici un raisonnement conservateur qui est finalement assez proche du raisonnement qui accompagne l’acquisition d’une résidence secondaire. A quoi bon dépenser de l’argent dans une résidence secondaire alors même que cela ne rapporte rien et que vous pourriez utiliser cette capacité d’épargne pour vous enrichir davantage. (cf »Acheter une résidence secondaire, un investissement au rendement non financier inestimable« ).

 

La résilience, une valeur patrimoniale fondamentale.

Est il vraiment possible d’envisager la constitution d’un patrimoine pour celui qui n’aurait pas organisé sa résilience ?

La résilience, comme nous vous l’expliquions dans cet article « Face à l’effondrement, comment investir dans sa capacité de résilience ? », c’est la capacité à résister à un choc.

 

N’est ce pas là un préalable à tout ? Une forme de fondation qui permet ensuite de vous construire de manière solide et durable.

L’acquisition d’une résidence principale ou secondaire ne sont pas des investissements qui ont vocation à être rentables, mais ils permettent d’organiser la résilience sans laquelle vous ne pourrez pas rien construire d’autre.

N’est il pas beaucoup plus facile pour le propriétaire de sa résidence principale de créer son entreprise, de prendre des risques, de faire des pari ?

Organiser sa résilience, c’est organiser sa liberté (cf »Quelle stratégie pour devenir rentier et/ou retrouver la liberté de travailler avec plaisir ?« ).

 

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 250€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 

– La gestion conseillée – Un service de conseil financier indépendant pour vous accompagner dans la gestion financière de votre épargne ou de votre assurance-vie. Comment diversifier votre épargne sur les marchés financiers ? Quelles unités de compte choisir ? Comment prendre du risque pour espérer améliorer le rendement de votre épargne ?

Découvrir notre service de gestion conseillée

 



Source link

Comparer les annonces