Recherche
Critères supplémentaires
Nous avons trouvé 0 résultats
Résultat de votre recherche

Se loger à Paris coûte en moyenne 1 065 euros par mois

Posté par Imane sur 2018-11-01
| 0

Il faut 1 065 euros par mois en moyenne pour se loger à Paris, selon une étude que vient de réaliser le site de mise en relation des propriétaires avec les locataires LocService.fr. Cela signifie que le locataire devra présenter des revenus équivalents à 3 285 euros net au minimum pour accéder au logement si le propriétaire demande des revenus équivalents à trois fois le montant du loyer.

Lire aussi :
 

Sous-louer un logement, une activité risquée

Mais il faut parfois percevoir des revenus quatre fois supérieurs au montant du loyer, ce qui rend encore plus difficile l’accession au logement, notamment pour les étudiants qui représentent 45 % des candidats locataires.

Le budget moyen des locataires pour se loger à Paris est de 992 euros et reste donc inférieur à la moyenne des loyers pratiqués, signe d’un marché très tendu.

Selon LocService.fr, le loyer moyen à Paris est de 35,30 euros par mètres carrés charges comprises pour une surface de 31 m2. Le 6e arrondissement reste le plus cher de la capitale, avec un loyer moyen, charges comprises, de 43,60 euros/m2 suivi par le 8e (42 euros par m2), puis le 2e (40,80 euros par m2). Le 19e reste le moins cher, avec 31,30 euros par m2.

Limiter les abus les plus criants

Les chambres se louent à Paris en moyenne 572 euros pour une surface de 12 m2, les studios 855 euros pour 21 m2 et les appartements T1 983 euros pour 27 m2. Pour les appartements T2, la surface moyenne constatée est de 39 m2 et le loyer moyen de 1 282 euros, un T3 de 61 m2 se loue 1 815 euros et les très grands appartements se sont négociés en moyenne 2 471 euros charges comprises.

L’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (OLAP) qui analyse les loyers hors charge estime, quant à lui, que le loyer moyen à Paris était de 22,90 euros/m2 soit 710 euros par mois pour 31 m2 en 2017.

« Ce niveau de loyer est très élevé pour les locataires mais l’encadrement des loyers peut permettre d’améliorer la situation », pense David Rodrigues, responsable juridique à l’Association Consommation, logement cadre de vie (CLCV).

La loi portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan) qui vient d’être votée définitivement au Parlement prévoit de remettre en vigueur ce dispositif qui fixe des plafonds de loyer maximum. Mais, si cette disposition peut limiter les abus les plus criants, elle ne peut pas changer la nature du marché.

Airbnb aggrave la situation

« Le développement d’Airbnb qui grignote de plus en plus de logements dans le centre de Paris aggrave la situation. Les logements pour les locations à l’année étant plus rares, cela accentue la tension du marché en dépit des pressions exercées par la municipalité pour limiter Airbnb », constate Richard Horbette, fondateur de LocService.fr.

Lire aussi :
 

Grand Paris, des villes pour investir à long terme

Pour trouver un logement correspondant à leurs moyens, les locataires peuvent choisir la banlieue, mais les loyers charges comprises de la petite couronne sont également élevés : ils se situent à 23,77 euros le mètre carré. Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) est la commune la plus chère après Paris (29,80 euros/m2). La grande couronne est plus accessible avec des prix de 18,10 euros/m2 en moyenne.

Source link

Comparer les annonces