Advanced Search
More Search Options
we found 0 results
Your search results

En 2020, un marché immobilier partagé entre une réduction de l’accès au crédit immobilier et recherche d’une valeur refuge ?

Posted by Sophia on 2019-12-30
| 0


Nous poursuivons nos articles de prospection stratégique avec l’investissement immobilier après vous avoir présenté notre prospective générale dans cet article « En 2020, Face à une politique monétaire nuisible, la politique budgétaire va financer le front populaire écologique. », puis l’analyse spécifique sur la remise en cause des politiques monétaires dans cet article « La politique monétaire est devenue déflationniste ! Les banques centrales à l’origine du mal ?« .

En 2020, le marché immobilier pourrait subir les conséquences directes d’une politique monétaire dont les fondements pourraient être remis en cause.

En 2020, entre des taux d’intérêt négatifs qui accélèrent l’euthanasie des épargnants au même rythme que le pouvoir d’achat des emprunteurs augmente et une perte de confiance dans la monnaie qui oblige les épargnants à fuir et protéger leur capital contre la perte de valeur de l’argent, l’actif immobilier pourrait être recherché pour sa capacité de résilience, pour sa réputation de constituer un refuge.

En 2020, oubliant les fondamentaux, vous allez être nombreux à vouloir investir dans l’immobilier pour vous protéger, pour protéger votre épargne contre une monnaie en voie de destruction et des marchés financiers qui pourraient être ébranlés par un soutien controversé des banques centrales.

En 2020, l’épargne sans risque n’existant plus, l’investissement immobilier vous paraîtra comme la seule solution pertinente dans un monde ou la valeur de l’argent est menacée. Les compagnies d’assurance vie ne voudront plus de votre épargne en vous obligeant à la spéculation sur les marchés financiers alors même que la récession guette et que les marchés financiers, soutenus par des banques centrales qui perdent en crédibilité, sont manifestement proches de leur plus haut historique.

Ce nouveau comportement de l’épargnant à la recherche d’un refuge devrait soutenir le marché immobilier, même si la remise en cause de la puissance des banques centrales pourrait également avoir pour conséquence de réduire l’accès au financement immobilier.

Aujourd’hui, le marché immobilier est soutenu par le financement à crédit grâce à des taux de crédit immobilier excessivement faibles. Ainsi, considérer cette hypothèse d’une remise en cause du pouvoir des banques centrales comme probable, c’est anticiper la réduction de l’accès au crédit immobilier et donc accepter une dégradation non négligeable du marché immobilier. 

Bref, en 2020, vous n’aurez pas le choix, vous allez, parfois en dépit de votre volonté profonde, chercher à investir dans l’immobilier pour protéger votre épargne, mais le marché immobilier pourrait être moins porteur du fait d’un soutien moindre de la politique monétaire (cf »La politique monétaire est devenue déflationniste ! Les banques centrales à l’origine du mal ?« ). Il pourra s’agir d’une hausse modérée des taux de crédit immobilier et/ou d’une volonté manifeste d’encourager le crédit immobilier aux entreprises au détriment du crédit immobilier.

En 2020, nous pourrions connaître un marché immobilier compliqué, proche de celui que nous avons connu en 2009. Un marché immobilier dégradé par la baisse du soutien des banques centrales et une remise en cause de la certitude de taux excessivement bas, mais dynamisé par les épargnants en quête d’un refuge face à une épargne menacée.

 

La question sera alors d’essayer de trouver du bon sens dans cette fuite devant la monnaie, dans cette quête urgente d’un investissement immobilier qui ne devra pas se faire dans la précipitation ou dans l’euphorie du désespoir. Il faudra alors essayer de construire une stratégie, une réflexion derrière ce que vous jugerez comme une nécessité. La précipitation et l’euphorie ne sont jamais de bons conseils.

La question pourrait être aussi de s’interroger sur la réalité de cette menace ? Ne sommes nous pas dans le fantasme collectif de l’effondrement de nos civilisations ? N’est ce pas, comme je vous l’expose dans cet article « Pourquoi internet ne remplacera jamais votre conseiller en gestion de patrimoine ?« , d’un syndrome lié à l’économie de la connaissance et ce foisonnement d’informations ne peuvent pas nous rendre optimiste sur l’avenir.

Extrait :

« Plus vous cherchez à comprendre, moins vous comprenez. Vous êtes alors totalement perdu et n’arrivez plus à prendre de décision. C’est la panique, vous étiez ignorant, vous devenez pessimiste et collapsologue : Avec tout ce que vous venez de découvrir, ce n’est pas possible autrement, la fin du monde est pour demain matin.

Nombre d’entre vous avez déjà parfaitement conscience de ces difficultés et vous avez même le sentiment d’être noyé dans l’information. Vous n’êtes plus capable de prendre une décision, vous ne savez plus hiérarchiser les risques ou les opportunités. Vous subissez l’excès d’information qui vous empêche d’agir et de prendre une décision cohérente et juste.

Bref, en deux mots, plus vous en savez, moins vous agissez ! Vous voyez des catastrophes partout ; L’économie de la connaissance vous ouvre les yeux sur un monde tellement incohérent, fragile et destructeur que le pessimisme ne peut que vous dominer. 

Comment être optimiste lorsque l’on voit les ravages de la pollution ? Comment être optimiste lorsque l’on voit les ravages des politiques monétaires ? Comment être optimiste lorsque l’on voit la bêtise humaine ? … L’excès d’information détruit vos certitudes, votre naiveté et ne peut que vous rendre pessimiste, voire même collapsologue ! »

 

Ne jouons nous pas à nous faire peur ? Les menaces existent, mais n’ont elles pas toujours été présentes mais nous n’en n’avions pas connaissance ? Croyez vous vraiment que la situation était plus simple pendant la guerre froide ou quelques années avant la seconde guerre mondiale ? La seule différence est que maintenant nous avons accès à une information que nous n’avons tous pas capacité à comprendre.

Ainsi, réussir à ne pas céder à la précipitation est fondamental. Non, tout ne vas pas s’écrouler en deux jours. Nous décrivons ici des tendances qui devraient se dérouler sur de nombreuses années. Non, je ne crois pas que votre épargne en assurance vie va disparaître d’ici à demain matin, mais vous devrez peut être subir un rendement inférieur trop faible pour maintenir votre pouvoir d’achat relatif à long terme (cf »Assurance vie : La destruction du fonds euros est elle une stratégie commerciale ou un vrai risque« ).

Comme toujours, il conviendra d’être raisonné et pragmatique avant de prendre une décision dont les conséquences seront importantes. Euphorie, panique ou précipitation ne sont jamais de bons conseils.

 

A suivre …

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de bilan patrimonial



Source link

Compare Listings