Advanced Search
More Search Options
we found 0 results
Your search results

En 2019, la hausse des prix de l’immobilier devrait se poursuivre grâce au pouvoir d’achat immobilier élevé.

Posted by Sophia on 2019-05-11
| 0


Le pouvoir d’achat immobilier élevé devrait autoriser la poursuite de la hausse des prix de l’immobilier en 2019

Pour une fois, ce n’est pas mon analyse, mais celle du service de la recherche économique dédiée à l’immobilier de BNP Real Estate. Dans une analyse récente BNP Real Estate confirme l’idée selon laquelle le pouvoir d’achat immobilier des Français et très élevé par rapport à 2008. En 10 ans, la capacité d’achat des Français à augmenté de 36% ! En 2018, les Français peuvent acheter 36% plus grand qu’en 2008.

La raison est excessivement simple : Les bénéfices de la baisse des taux de crédit immobilier (cf »Comparateur de crédit immobilier pour consulter les barèmes actuellement pratiqués par les banques« ) et de la hausse des revenus des ménages sont très nettement supérieurs à la hausse des prix de l’immobilier entre 2008 et 2018. 

Crédit immobilier : Nos comparateurs pour obtenir le meilleur financement :
 

En effet, en dehors de quelques exceptions comme Bordeaux, Paris ou Lyon, les prix de l’immobilier sont plutôt stables (voir même parfois négatifs) entre 2008 et 2018. Les emprunteurs bénéficient d’une baisse exceptionnelle des taux de crédit immobilier … qui ne s’est pas (encore) répercutée dans les prix.

 

 

Mais attention, cette hausse du pouvoir d’achat immobilier moyen à 36% n’est pas valable partout en France. Dans les régions ou les prix de l’immobilier ont fortement augmenté depuis 2008, la situation n’est pas aussi favorable :

Lorsque l’on analyse l’évolution de l’indice de pouvoir d’achat immobilier depuis 1985, on s’aperçoit à quel point le moment apparaît comme porteur pour le marché immobilier. 

 


Selon BNP Real Estate : Pour 2019, la plupart des indicateurs permettent de tabler sur une poursuite de la bonne dynamique des marchés du logement en France. « D’une part, même si la croissance du produit intérieur brut ralentit, elle devrait rester résiliente et suffisante pour permettre une hausse de l’emploi et un renforcement du pouvoir d’achat des ménages. D’autre part, les taux d’intérêt à long terme s’installent à des niveaux durablement bas, compte tenu des récentes positions des banques centrales. Ainsi, les conditions d’emprunt vont certainement rester très favorables au cours des prochains trimestres. », anticipe Guillaume Joly, Directeur du département Research France de BNP Paribas Real Estate.
Dans ce contexte, la hausse du prix des logements va certainement se poursuivre en 2019, après des évolutions  encore significatives pour l’année 2018, tant pour l’ancien (+3,3 %) que pour le neuf (+3,2 %). « La hausse des prix immobiliers observée depuis deux ans est assez saine, puisque guidée par une demande structurellement forte et des conditions de financement durablement attractives. Pour 2019, on peut raisonnablement tabler sur une progression des prix de l’ordre de 2 % pour l’ensemble des logements neufs et anciens en France », anticipe Olivier Bokobza.

 

Au final, cette analyse de BNP REAL ESTATE confirme l’idée d’un marché sain dans lequel la persistance de taux immobiliers excessivement faibles devrait permettre de maintenir le volume d’activité et la solvabilité des candidats à l’investissement immobilier.

BNP Real Estate reprend point par point l’analyse que nous vous proposions dans cet article « Êtes vous prêt pour la hausse des prix de l’immobilier et des terrains constructibles ? » au terme duquel nous estimions que les prix devaient encore augmenter en moyenne de -+ 30% pour retrouver les niveaux de pouvoir d’achat immobilier 2008 (mais est il raisonnable de retrouver les excès de 2008 ?)

 



Source link

Compare Listings